Trois nouvelles expositions à l'IKOB, Musée d'Art Contemporain d'Eupen

30-07-2018

Ces 3 nouvelles expositions sont à voir du 1août au 14 octobre 2018

PRAGMATISME ET AUTO-ORGANISATION

Le pragmatisme et l’auto-organisation sont, à notre avis, des stratégies modernes avec lesquelles nos sociétés démocratiques peuvent le mieux affronter les forces autoritaires et antidémocratiques. L’art a ici un rôle décisif à jouer.
Tous les artistes invités travaillent sur des stratégies ouvertes et auto-organisées. Il est important que la relation des spectateurs à l’art exposé soit libérée d'une relation hiérarchique et transformée en une relation d'égalité.
Le week-end du 6 et 7 octobre, un atelier organisé par Linnea Semmerling avec Jo Caimo, David Helbich et Edyta Jarząb aura lieu. Sur la base de stratégies vocales, il teste des aspects de la synchronisation de groupe et le proverbial "élévation de la voix" avec les visiteurs.
En coopération avec le festival de musique MEAKUSMA et Ostbelgien Festival, l’IKOB accueillera également deux concerts les 8 et 9 septembre. Les musiciens participants sont Wolfgang Delnui, Tomoko Sauvage et Emmanuelle Parrenin.

 

Adrien Tirtiaux - Onzième travail pour l'IKOB

En même temps que Pragmatisme et auto-organisation et en accord avec le thème, nous présentons un groupe d'œuvres de notre propre collection : Homogénéiser la collection de l'artiste belge Adrien Tirtiaux. Ce groupe d'œuvres a été créé en 2014 dans le cadre de son exposition personnelle à l’IKOB. Il dessina graduellement chaque œuvre d'art de notre propre collection à l’échelle 1:20. 264 dessins uniques ont été créés, qui sont maintenant présentés pour la première fois au musée.

 

Star Work № 29 De Kruisiging - Philippe Vandenberg

Philippe Vandenberg est né à Gand en 1952 sous le nom de Philippe Vandenbergh. Sa famille était bilingue, parlant à la fois le français et le flamand à la maison, un fond qu'il a renié en changeant son suriname à Vandenberg en 1982. Il a étudié la littérature et l'histoire de l'art à l'Université de Gand de 1970 à 1972, date à laquelle il a décidé de se consacrer à plein temps à l'étude de la peinture. En 1976, il obtient un diplôme en peinture à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Gand, où il fréquente l'atelier de Jan Burssens. En 1978, Vandenberg accepte des postes d'enseignement dans les académies de Bruges, Deinze et Gand, poste qu'il abandonne définitivement en 1984 pour se consacrer à la peinture.
Il expose régulièrement dans des galeries privées et entre dans des collaborations à court et à long terme avec des galeries à Gand (Richard Funcke), Bruxelles (Albert Baronian) et New York 8Denise Cadé).
Après sa mort en 2009, ses trois enfants, Hélène, Guillaume et Mo Vandenberghe, ont créé la succession de Philippe Vandenberghe, dans le but de maintenir et d'élargir l'attention et l'appréciation du travail de l'artiste dans une perspective internationale.

Le diptyque "La Crucifixion" était en propriété privée depuis le début des années 1980 avant de pouvoir être acheté par IKOB en 2018. En tant qu'un des rares diptyques de l'œuvre de Vandenberg, c'est une petite sensation que cette œuvre n'a pas été vendue sur le marché aux enchères à des collectionneurs privés et est plutôt entrée en possession d'un musée public - l'IKOB. Vandenberg, qui est probablement l'un des peintres belges les plus importants du 20ème/21ème siècle, a déjà été exposé plusieurs fois dans des expositions de groupe à l'IKOB et n'est donc pas étranger à la Belgique de l'Est. Pour que le nouveau travail puisse être apprécié et visionné de manière adéquate dans la collection IKOB, nous le montrons dans la série Star Work.

 

photo © IKOB