La Bibliothèque royale de Belgique (KBR) ouvre un musée : le KBR Museum

12-03-2020

Il y a quelques mois, la Bibliothèque royale de Belgique a officialisé sa transformation et s’est offert un autre nom : KBR. Cette nouvelle appellation représente l’évolution de l’ancienne bibliothèque vers une expérience plus globale offrant désormais 4 types d’activités : la mise à disposition de savoirs de qualité, une programmation culturelle, des espaces inspirants dédiés à la détente et aux rencontres professionnelles.

Dans les prochaines années, KBR investira massivement dans la numérisation et la mise en ligne de ses collections, mais l’institution souhaite aussi améliorer l’accessibilité à ses collections exceptionnelles dans son imposant bâtiment au coeur de Bruxelles. En octobre 2019, une infrastructure d’accueil entièrement rénovée a été inaugurée et s’est ouverte l’exposition « The World of Bruegel in Black and White » dans et autour du superbe Palais de Charles de Lorraine. Pas moins de 30 000 visiteurs ont pu y admirer l’oeuvre graphique du maître. La mutation de KBR se poursuit très prochainement avec l’ouverture du KBR museum le 15 mai 2020.

La Belgique cache un trésor depuis 600 ans

Depuis plus de six cents ans, KBR détient dans ses réserves un trésor inestimable, protégé des outrages du temps et de l’Histoire : la Librairie des ducs de Bourgogne. Cette collection était constituée, à l'origine, de plus de neuf cents manuscrits, dont un tiers sont toujours conservés à ce jour. Ces livres ont été illustrés par les meilleurs enlumineurs du XVe siècle, pour certains aussi célèbres que Jan Van Eyck. Au carrefour du Moyen Âge et des Temps Modernes, cette « librairie » aborde tous les domaines de la science et reprend des textes essentiels de la littérature médiévale. Elle compte parmi les plus grandes bibliothèques de son époque, aux côtés de celles des rois de France, des Médicis ou de la papauté.

Un musée dans et autour de la chapelle de Nassau

Le KBR museum débute dans la chapelle de Nassau et se poursuit sur deux étages. Au premier, sont évoquées les différentes étapes de la réalisation d’un manuscrit, le savoir-faire des artistes de nos contrées au XVe siècle, et les contextes historique, économique et artistique qui ont vu naître cette collection magnifique. Le second étage met en valeur les manuscrits des ducs. Dans une scénographie innovante, plus de cent soixante documents originaux se répartissent dans l’ensemble du musée. Outre les pièces appartenant aux collections de KBR, de nombreux objets prêtés par d’autres institutions y seront exposés. Des tableaux, retables, sculptures ou objets du quotidien feront écho aux manuscrits exposés. Pour des raisons de conservation, les manuscrits ne peuvent être exposés en permanence. Les livres seront donc changés trois fois par an. De quoi réjouir les visiteurs : à chaque venue, de nouvelles découvertes.

Les visites proposées par KBR se déclinent en cinq langues (français, néerlandais, anglais, allemand et espagnol) pour trois profils différents de visiteurs, correspondant à une visite approfondie, une visite de découverte ou une visite pour enfants.

 

Source : KBR