Regards sur les Musées 2017

Le meilleur des musées face au meilleur des mondes

À un débat sur le lien entre ère numérique et culture il y a quelques mois, un jeune collaborateur me confiait son sentiment de se sentir en plein 1984 d’Orwell. À la réception qui suivait, une personne qui fait des "relations publiques" comme on dit est venue me dire d’arrêter de tenir un discours critique sur l’institution qui l’emploie. Le lendemain, des deux, je me demandais ce qui était le plus dangereux... Trente-trois ans après 1984.

Quelques semaines plus tard, je retrouvais ce texte datant de 1932. "Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. (...) Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée. (...) On diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif.On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. (...) En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté : de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté". Dans Le meilleur des mondes il y a 85 ans, Aldous Huxley décrivait ainsi la société dans laquelle nous sommes entrés petit à petit.

La culture, son accès, sa pratique par le plus grand nombre tant comme spectateur que comme acteur est un outil fort de résistance. Pour reprendre la phrase de Marcel Hicter, "la culture n’est ni la connaissance ni l’érudition ; la culture est une attitude, une volonté de dépassement personnel total, de son corps, de son cœur, de son esprit, en vue de comprendre sa situation dans le monde et d’infléchir son destin".

Comme tout secteur de la société, le monde des musées n’est exempt ni de complexité, ni de débats, ni de contradictions. Pour nous, chaque visite permet d’améliorer un esprit critique et une ouverture à d’autres univers ; de résister à l’entrée dans le meilleur des mondes et de donner des outils pour fonder un monde meilleur. Pensons-y en ouvrant la porte du musée !

Bonne lecture et bonnes visites !

Jacques Remacle
Administrateur-délégué d'Arts&Publics


AU SOMMAIRE

4-5 REGARDS PARTICULIERS

Les visiteurs | Philippe Cornet

6-9 REGARD DE GRAND TÉMOIN

Philippe Geluck met son Chat au musée | Marina Laurent

10-11 REGARDS BUCOLIQUES

Le musée est dans le pré | Pierre Jassogne

12-15 REGARDS SUR L'INACCESSIBLE

Dépasser le cap du handicap | Fernand Letist

16-19 REGARDS SUR LES MIGRATIONS

Le musée, une "arme d'intégration massive" ? | Isabelle Masson-Loodts

21 REGARD AVERTI

Michel Claise : un espace qui relève du sacré | Marina Laurent

22-25 REGARDS PROSPECTIFS

Les musées bruxellois face à leur avenir | Candice Vanhecke

Jacques Remacle : Revenir à une démarche bottom-up ! | Julien Romainville

27-29 REGARDS SUR LE BRUXELLES DYNAMIQUE

PointCulture : focus sur l’art URBN

Halles Saint-Géry : le patrimoine bruxellois à l’honneur

Quand Museomix réinvente le musée

Aphrodite en sa demeure

Parcours libre au XXIe siècle

30-31 REGARDS DÉAMBULATOIRES

Bruxelles est un musée à ciel ouvert | Gwennaëlle Gribaumont

33 REGARD D'ARTISTE

Jephan de Villiers, poète-sculpteur des forêts | Candice Vanhecke

34-35 REGARDS SUR UN QUARTIER

Mettre la culture en mouvement | Fernand Letist

36-37 REGARDS ÉPICURIENS

Rendez-vous insolites au musée ! | Isabelle Masson-Loodts

38-39 REGARDS SUR LE PROGRAMME D'ARTS&PUBLICS

Les musées gratuits au rythme des quatre saisons

40-45 GUIDE DES MUSÉES GRATUITS

Le guide des 150 musées gratuits chaque 1er dimanche du mois

47 TESTEZ VOTRE REGARD

Connaissez-vous les musées bruxellois ? Faites ce quiz et découvrez le jeu Le Tram des Musées.

Téléchargez la version numérique